Perthes en date

Format PDF

L’an 1000, sous ROBERT LE PIEUX, le chapitre de Notre-Dame de MELUN (assemblée de religieux où les moines traitent de la vie de la communauté du village) est seigneur de PERTHES.

– Au début du XIIe siècle, le seigneur du château MEMORANT se nomme JEAN DE MEMORANT, neveu de PIERRE DE CORBEIL, archevêque de SENS, dont dépendait autrefois la paroisse de PERTHES

– Lui succède, Thomas de Bologne ou de Pisan « conseiller, physicien et astrologien du Roy » que Charles V avait appelé d’Italie. Vers 1380, c’est sa fille Christine de Pisan veuve d’Etienne du Castel « élève notaire et secrétaire du Roy » qui s’y installa environ dix années. Elle est considé-rée comme la première femme de lettres française ayant vécu de sa plume. Son érudition la distingue des écrivains de son époque, hommes ou femmes.

– Le 14 novembre 1392, PHILIPPE DE MAIZIERES, chevalier de Chypre et conseiller de Charles V, achète MEMORANT à Christine de Pisan. Il en fait don, le 9 mai 1393, aux Célestins de Paris. Par la suite, le chemin bordant cette propriété deviendra le Chemin des Moines.

– En 1429 venant d’Orléans, JEANNE D’ARC se serait reposée à La Planche. On dit même qu’elle y aurait passé une nuit.

– Le 15 août 1539, PERTHES et la forteresse de MEMORANT sont détruites principalement par les soldats de CHARLES LE MAUVAIS, à la tête des Navarrais. Les deux principaux moulins sont ra-sés, (petit moulin et moulin à tan).

– Le 20 juin 1762, déjà à l’époque jour de fête, une habitante de la rue de La Planche (rue du Docteur Siffre), qui préparait un festin surprise pour sa famille, mit le feu à sa grange. Triste bilan! Les trois quarts du village, alors couverts en chaume, furent détruits. Dans un élan chari-table, le seigneur de FLEURY donna gratuitement la charpente nécessaire à la reconstruction des maisons perthoises. C’est lui également qui, vers 1730, fit creuser la majorité des puits de PERTHES.

– En 1740, une épidémie de typhoïde emporte 56 personnes.

– En 1774, la première tuilerie est construite, elle appartient à M. LIMOSIN. Une autre fabrique de tuiles, briques et carreaux sera édifiée au MARCHAIS ou MARAIS, au PETIT MOULIN en 1805. Deux fours à chaux les alimenteront.

– Vers 1900 le T.S.M. (Tramways Sud de Seine et Marne) reliant Melun à Milly passe par Perthes jusqu’en 1938.

IMG_2390

Les Maires de Perthes de 1870 
à nos jours :
 
Jean-Marie Chevallier
Jean-Eléonore Driard
Jean Alexandre Vian
Hippolyte Fondanesche
Charles Théodore Bardou 
Jacques Hardouin
Clément Bardou
Charles Gourdet
Louis Gourdet
Jean Joseph Dupuis
Jacques Hardouin
Eugène Alquinet
Léon Lavalette
Auguste Mazure
Paul Charles Bonnot
Docteur Jean Siffre
Paul Georges Lavalette
Gaston Vrillonneau
Arthur Poignard
Roger Mullot
Raymonde Fache
Martine Namy
Robert Mattioda
Alain Chambron.